York propose des conditions de règlement à SCFP 3903 pour mettre fin à la grève

Lettre à Chelsea Bauer, équipes de négociations SCFP 3903, le 7 mai 2018

Chère Chelsea et les équipes de négociation SCFP 3903,

Objet : SCFP 3903 et Université York

Nous avons été surpris de ne pas avoir reçu de réponse à notre invitation de se réunir le week-end dernier. Nous avions pris connaissance du communiqué publié par SCFP 3903 vendredi indiquant que le syndicat rejetait la conclusion de la commission d’enquête sur les relations de travail selon laquelle l’arbitrage est la seule solution, mais nous espérions néanmoins que les équipes de négociation du syndicat accepteraient notre invitation pour nous rencontrer et discuter du rapport et des conditions possibles d’un arbitrage des différends comme l’a demandé la ministre Hunter.

Il est malheureux que SCFP 3903 en soit arrivé à cette conclusion, malgré les efforts entrepris par le commissaire pour trouver une solution négociée avant de préparer son rapport. Ces efforts en faveur d’une solution négociée pendant plus de vingt-et-un jours n’ont pas porté fruit et nous demeurons dans une impasse. Le rapport du commissaire et sa recommandation en faveur de l’arbitrage sont le fruit de sa propre expérience de cette malheureuse réalité.

La situation actuelle est particulièrement regrettable non seulement à cause des difficultés croissantes pour les 50 000 étudiants de l’Université engendrées par une longue grève, mais aussi à cause des difficultés croissantes que connaissent les membres de SCFP 3903. À mesure que la grève perdure et que de plus en plus d’étudiants abandonnent leurs cours, la disponibilité de travail d’appoint diminue pour les membres à la fin de la grève. Nous arrivons également rapidement à la date limite du 10 mai pour que l’Université puisse incorporer les affectations des unités de négociation au curriculum du semestre d’été. Il n’y a aucun doute que l’offre de cours cet été serait plus riche avec la participation des membres de SCFP 3903, mais la possibilité d’inclure des affectations des unités de négociation disparaît après la date limite du 10 mai. Dans un tel scénario, la prochaine occasion de retour au travail pour vos membres sera au cours du semestre d’automne, ce qui n’est dans les intérêts de personne.

Le passage additionnel de temps sans règlement de la grève a un effet malheureux sur certains aspects de nos offres. Ainsi, nous sommes presque rendus au point où il ne sera plus faisable pratiquement d’avoir une ronde de conversion pour l’année 2017-2018.

Nous demeurons fermement d’avis que la seule façon de mettre fin à la grève et d’éviter d’élargir son impact sur les étudiants et les membres de SCFP 3903 est l’arbitrage des différends. SCFP 3903 a pareillement conclu que l’arbitrage des différends est une solution possible lorsque toutes les autres tentatives ont échoué. Devant l’impasse où nous nous trouvons et compte tenu de nos différences de points de vue sur les principaux enjeux à l’origine de l’impasse, tout retard additionnel dans l’adoption de l’arbitrage des différends ne fait que repousser inutilement l’inévitable. Nous prenons donc la décision de joindre une proposition pour chacune des trois unités de négociation décrivant une façon de résoudre le conflit de travail actuel dans l’intérêt de nos étudiants, de nos collègues et de l’Université.

Étant donné les conséquences possibles d’un prolongement de la grève, ces offres sont de durée limitée et prennent fin à 23 h 59 le jeudi 10 mai. La proposition sur les conversions et les protocoles de retour au travail sont des aspects particuliers des offres à durée limitée. L’Université ne sera tout simplement pas en mesure d’entreprendre des conversions pour l’année 2017-2018 ni de fournir le niveau de paie pour le retour au travail après la date limite du 10 mai. En plus de servir aux offres, cette date est également la date limite pour la capacité de l’Université d’inclure des affectations des unités de négociation aux cours offerts pendant le semestre d’été.

Nous espérons grandement que SCFP 3903 changera sa position sur l’arbitrage des différends et accueillera nos offres favorablement. Nous croyons fermement qu’une fin rapide de la grève et le retour au travail des membres de SCFP 3903 pour aider au rattrapage et participer aux cours d’été sont dans les intérêts fondamentaux de nous tous.

Nous avons bien hâte de connaître votre réponse.

Recevez, Mme Bauer, mes sincères salutations.

Simon E. Mortimer
SEM/ly

Cliquez ici pour télécharger la lettre PDF au complet.


Résumé du protocole de règlement de l’unité 1

Résumé du protocole de règlement de l’unité 2

Résumé du protocole de règlement de l’unité 3

Cliquez sur les liens ci-dessous pour télécharger des versions complètes du protocole de règlement du renouvellement de la convention collective et les approbations numérisées pour les unités 1, 2 et 3.

Protocole de règlement du renouvellement de la convention collective de l'unité 1 du 7 mai 2018

Protocole de règlement du renouvellement de la convention collective de l'unité 2 du 7 mai 2018

Protocole de règlement du renouvellement de la convention collective de l'unité 3 du 7 mai 2018

Approbations numérisées 1

Approbations numérisées 2

Approbations numérisées 3